Vous êtes ici : accueil > Editos > édito du 4 octobre 2015

Réussissez vos projets

4 octobre 2015

Réussir ses projets est important dans la vie, car cela donne de l’énergie et de la confiance. Cela donne aussi l’envie de faire d’autres projets plus ambitieux.

Pour réussir ses projets, il faut se fixer des objectifs réalistes, s’assurer de pouvoir disposer des moyens nécessaires, s’organiser et être motivé.

Un échec ne doit néanmoins pas décourager. Il doit plutôt être l’occasion d’en tirer des enseignements utiles.



Réussir ce qu’on entreprend est une chose importante pour l’homme. Cela l’encourage et lui redonne de l’énergie. Quand on réussit, c’est qu’on a pu se montrer capable d’accomplir quelque chose. On sent alors une plus grande confiance en ses capacités et aptitudes. Et cela donne le courage et l’envie d’entreprendre de nouveaux projets plus grands ou plus ambitieux.

Pour réussir ce qu’on entreprend, plusieurs conditions sont à réunir. D’abord, il faut faire des projets réalistes. Ensuite, il faut s’assurer de pouvoir disposer de tout ce dont on aura besoin. Enfin, il faut s’organiser. Et bien sûr, il faut être motivé.



Pour réussir ce qu’on entreprend, il faut se fixer des objectifs réalistes, c’est-à-dire atteignables. Un projet réaliste est plus facile à accomplir. On a donc plus de chance de réussir. Or la réussite est importante, car elle donne de l’énergie et de la motivation à continuer.

On peut avoir des objectifs ambitieux. Et c’est même plutôt bien, car cela stimule. Mais il ne faut pas que l’objectif soit trop ambitieux. Sinon, la difficulté à l’atteindre risque d’être trop importante et on risque d’échouer. Si l’objectif final est très ambitieux, alors il faut prévoir des étapes intermédiaires, des sous-objectifs qui seront plus réalistes. L’objectif final sera ainsi plus facile à atteindre.



Pour réussir ce qu’on entreprend, il faut s’assurer de pouvoir disposer de tout ce dont on aura besoin pour réaliser son projet. Plusieurs choses seront nécessaires : des ressources matérielles, des ressources financières, des connaissances diverses, des aptitudes, du temps, la contribution d’autres personnes, etc. Avant de se lancer dans le projet, il est donc recommandé d’identifier tout ce qu’il faudra pour le réaliser. Ensuite, il faut trouver la façon de pouvoir les obtenir, soit immédiatement, soit plus tard quand ce sera nécessaire.

Si des éléments essentiels ne peuvent pas être obtenus, le projet ne pourra pas aboutir. Dans ce cas, il faut chercher comment les remplacer ou comment s’arranger autrement. Il est toujours possible de trouver des façons différentes de faire.



Pour réussir ce qu’on entreprend, il faut savoir s’organiser. Cela signifie qu’il faut réfléchir à la façon dont on va s’y prendre. Il faut savoir par où commencer et comment faire succéder les différentes étapes. Il faut trouver comment obtenir ce dont on a besoin. Il faut anticiper les difficultés et les éviter si possible. Il faut trouver des solutions aux problèmes quand ils surviennent.

Il faut aussi bien réfléchir à ce qu’on va obtenir au final, à l’utilité que cela aura et aux diverses conséquences (positives et négatives) que cela peut entraîner.



Pour réussir ce qu’on entreprend, il faut évidemment être motivé. La motivation est l’énergie intérieure qui pousse à agir. C’est la motivation qui va aider à persévérer quand les obstacles surgiront.

Pour être motivé, il faut avoir un intérêt personnel dans le projet. Il faut donc bien identifier au départ le gain ou le bénéfice que la réussite du projet apportera. Ce gain peut être pour soi, pour quelqu’un d’autre ou pour la communauté. Le gain peut être matériel, intellectuel, émotionnel ou spirituel. Dans tous les cas, il est important que le gain ait une vraie valeur pour celui qui se lance dans le projet. Il faut que cela lui apporte une réelle satisfaction personnelle.



Malgré tout, il arrive que les projets échouent. Cela décourage toujours un peu. Mais il est important de ne pas baisser les bras et de ne pas se laisser abattre. Au contraire, il faut chercher à comprendre ce qu’il s’est passé et pourquoi le projet n’a pas réussi. Il faut chercher ce qu’on a fait ou ce qu’on n’a pas fait et qui n’a pas été favorable au projet. Et il faut chercher ce qu’on aurait dû faire à la place.

Un échec est très riche d’enseignements s’il est bien analysé et bien compris. Il permet de gagner en aptitude, en sagesse, et de mieux réussir ensuite.


www.opc-connaissance.com - Organisation Pour la Connaissance (OPC) facebook